Sites et sols pollués : la caractérisation des mâchefers et enrobés routiers

Sites et sols pollués : la caractérisation des mâchefers et enrobés routiers

Pourquoi est-il nécessaire d’anticiper une gestion de ce type de matériaux ?

Conformément aux réglementations applicables dans le domaine des sites et sols pollués, il est essentiel de caractériser de manière anticipée les mâchefers, résidus solides de la combustion de déchets, utilisés comme matériaux en technique routière ainsi que les agrégats d’enrobés bitumineux produits par tous types de chantiers de travaux de rénovation, de réhabilitation ou de démolition dans la voirie.

Doivent-ils être conduits dans des installations de stockage de déchets dangereux (ISDD), non dangereux (ISDND), de déchets inertes (ISDI), doivent-ils être recyclés ? Pour le savoir, il s’agit d’évaluer au préalable le potentiel polluant des mâchefers et des enrobés routiers visés par la gestion des déchets, ainsi que leur comportement au regard du test de lixiviation normalisé NF X 31-210 qui permet éventuellement de les classer en déchets valorisables, ou intermédiaires, c’est-à-dire valorisables après quelques semaines de stockage (maturation) grâce au phénomène de carbonatation qui est susceptible de les stabiliser.


Quel est le rôle du test de lixiviation et quel autre critère est étudié ?

Le test de lixiviation, qui consiste à soumettre les matériaux à un solvant liquide qui capture les poussières, permet de définir leurs caractéristiques physicochimiques tout comme leur niveau de pollution.

Pour être valorisables, les déchets doivent être faiblement lixiviables.

A défaut, leur élimination dans une installation de stockage est obligatoire.

Dans tous les cas, pour être qualifiés de déchets inertes ou être valorisés, les mâchefers et les agrégats d’enrobés bitumineux issus de chantiers de travaux ou de démolitions dans les infrastructures routières, ne doivent pas dépasser la valeur limite en hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) de 50 mg/kg de déchet sec.

En effet, à défaut de respecter ce seuil de référence, les mâchefers et les agrégats d’enrobés routiers doivent suivre la filière de stockage et de traitement des déchets dangereux.

Forte de ses connaissances relatives aux mâchefers et aux enrobés routiers, la société Euro Diagnostics Démolition, au travers de prélèvements ciblés et d’analyses en laboratoire accrédité par le COFRAC, peut prendre en charge tout besoin de caractérisation anticipée de mâchefers et agrégats d’enrobés routiers susceptibles d’être engendrés au sein de chantiers de voirie.